Démarche de la Résidence

Manifeste de l’évolution de la ville et de ses usages, les anciens haras d’Annecy concentrent en un seul lieu, différents enjeux urbains, programmatiques et sociaux.

Cette architecture autrefois pensée comme un enclos, appelle aujourd’hui à s’ouvrir sur la ville et aux habitants d’Annecy et des territoires alentours.
Ces usages, autrefois uniquement équins, ambitionnent pour demain le regroupement de différents programmes allant de la cité du cinéma d’animation à la halle gourmande en passant par un grand parc public paysager.
Ce lieu, aujourd’hui en transition, est l’occasion de repenser l’identité d’un fragment de ville avec les habitants, les associations et les futurs usagers autour d’une histoire collective basée sur “la légende des Haras”.

La légende est un récit populaire traditionnel qui s’appuie sur des faits et des personnages réels, déformés ou amplifiés. Du latin, “legenda” qui signifie “qui doit être lu” la légende est à l’origine un récit mis par écrit pour être lu et transmis publiquement. A l’image de la légende de la Dame du Lac d’Annecy, ce sont des récits connus de tous qui suscitent l’intérêt, la fascination et génère l’appropriation.

En s’appuyant sur l’identité forte des haras et sur des “portraits ordinaires” de lieux et d’habitants qui gravitent autour ou en marge du territoire, nous proposons la fabrication d’une histoire commune formée et transformée ensemble. Réinterprétée de façon contemporaine, la légende est raconté et fantasmé par ceux qui y habitent.
La fabrication de cette légende et de son parcours est envisagée comme un prétexte pour fédérer les acteurs du territoires, habitants, associations autour de l’élaboration d’une nouvelle histoire commune.

Cette démarche expérimentale s’articule en trois temps forts et prendra la forme finale d’un film collaboratif accompagné d’une cartographie retraçant le parcours dans la ville sur les traces de «la légende».

Résidence d’architecte ?

« La résidence d’architecte a pour vocation de contribuer à ouvrir le regard des habitants et des acteurs locaux sur les problématiques contemporaines liées à l’identité des villes et des territoires. Elle doit également susciter le débat sur la production architecturale, les usages et les modes de vie ainsi que sur les liens entre l’habitat et l’environnement local, qu’il soit urbain, naturel ou agricole. Avec l’appui de la Maison de l’architecture qui mobilise son propre réseau autour du projet, les résidents associent à la démarche, les populations, les élus, les acteurs locaux et plus Largement l’ensemble des habitants. Il s’agit de créer des liens, des synergies.

(...)

Il ne s’agit pas de concevoir un projet, mais plutôt de produire une pensée, un récit, et de les partager avec ceux qui vivent dans le territoire d’accueil. A l’issue de la résidence, une restitution de la démarche est organisée. Donnant lieu à un temps fort convivial, elle constitue un moment de valorisation et de rencontre ouvert à tous.»

Extrait de l’appel à candidature des 10 résidences d’architectes en France 2019 portée par le Réseau des Maisons d’Architecture

Résidence portée par la Maison de l'Architecture de Haute Savoie

__

Partenaires financiers

LeMécénat de la Caisse des Dépôts
Réseaudes Maisons de l’architecture
DRACHaute Savoie
Villed’Annecy
RégionAuvergne-Rhône-Alpes
Départementde la Haute-Savoie

Partenaires opérationels

Images Passages
Le Rucher du Haras
Jardins Fabriques
FarmHouse Annecy
Les Psy du coeur
Haute-Savoie Habitat
Habitat et humanisme
Savoir pour réussir
Les restos du coeur

Copyright © All rights reserved.
Using Format